Retroceder Home Correo Search Avanzar
La Cita Trunca 
 
 Actas
 Poesía
 Prosa
 Crónicas
 Notas
 
 Movimiento
 Anuncios
 Diáspora
 
 Catastro
 Poesía
 Prosa
 Ensayo
 Crónicas
 Notas
 Bibliografías
 
 Editorial
 
 Correo
Buscar

Actas : Poesía Febrero 26, 2017


Dos poemas traducidos al francés
Jorge Etcheverry Arcaya

Enviar por Correo-E
 Versión Impresora 
LE PEUPLE*

Étudiants sans école et sans livres
Escargot sans coquille, mer sans vagues
Travailleurs sans mains, visionnaires sans paupiéres
Soldats sans uniforme, ni galons ni artillerie
Appuyés sur la colonne vertébrale de la terre, ils livrent bataille
Sans escadrons et sans cris
Pour arme lourde, la faim
Pour drapeau, le sang
Pour benzéne et pour courant électrique, les nerfs
Du cote de lá-bas les machines
Les automobiles et les chars blindés
Les livres de bon papier, les règles á calcul
La viande, le pain, les tapis, les colliers
Les avions, les communications
Le centre de la ville avec ses hauts édifices solides
De ce cóté-ci des tranchées d'adobe
de chaudrons défoncés, d'oignons
de chemises sans boutons, de roses séchées
Sans caries sur lesquelles planifier les démarches tactiques et stratégiques
Avec, comme bélier et défense,l'immensité húmame somno¬lente et faible
Dispersés dans les déserts, couronnant les cordillères, engorgeant les vallées

Se reproduisant et mourant
Sans papillons, soleils ni tambours
Sans héros portant le heaume, chevalier à monture royale
Sans épée qui ne chante, sans Graal
Sans étendards ni étoiles brillant aux ailes des aéroplanes
Assemblés en unepoitrine sans dos visible, une vaste envergure
de la couleur des plumes de la grive, un semis de front et d'yeux
Dirigeant non pas des compagnies mais bien des générations
Opposant à la détérioration des cartouches brúlées la dissolu-
tion de la chair
aux chenilles des véhícules, les charrues brisées
Engrenant 1'engrenage des articulations engourdies
Dotés de la sagesse de la machine húmame face à 1'astuce des États-majors
Opposant la distribution de l'homme sur le sol aux traitements de "choc"
Faisant appel à l'épuisement des bras, planifiant la suspensión de l'énergie qui sustente les usines
Face au pouvoir armé de mitraillettes et de calculatríces
Qui peut contrôler les marees, non le grossissement des mers
Quipeut récolter les épis et ne sait éliminer la nécessité du blé
Qui se couvre la tête sous le soleil et ne sait éliminer la source des rayons
Qui peut brûler des livres déjà écrits mais ne peut en écrire d'autres
Entoncés jusqu'à la taille dans la boue de l'histoire
Faisant étalage de la possession du temps dans les génitaux
Arborant la source de toute force dans les bras
Gardant la reine des abeilles dans l'écrín du coeur
L 'incendie vorace dans l'obscurité des pupilles
La voix des multitudes derrière les lèvres closes

*Traduit de 1'espagnol par Geneviéve-Ann Rogers.


LE TORTIONNAIRE*

C'est comme si la chair n'était pas la chair
ni les hommes hommes
Comme si la petite filie
ou le vendeur de fruits du coin
ou le vendeur de journaux, pour dire quelque chose
étaient des déguisements prêts á tomber
Comme s'ils n'avaient pas de chair, ni d'os, ni de langue
Comme si la mort n'était pas la mort
Être seul
Essayant de pétrir de la glaise muette
sanglante
Sachant que dehors il y en a tant
Il y en a tant

*Traduit par Geneviéve-Ann Rogers

Top of  Page

Poesía
Secciones

Poemas de Ana Romano
Poemas de Ana Romano
Adición a "Samarkanda" (work in progress)
Ulises I
Conversa casual de poeta con amigo
ACUS
Echo Zero
Poemas de Aguas tumultuosas (1976)
3 poe sillas de Nieves Fuenzalida
Dos poemas traducidos al francés
Escribir y la Face
Tres poemas de Clorodiaxepóxido
Poemas de "Jaque Mate"
Julio Aranda: “Me maravillé en mi adolescencia con el Pablo Neruda de un Chile politizado”
Poemas de Ana Romano
Selección de "Capitanía del Viento".
Convocatoria a antología
Somos
Poemas de Ulises Varsovia
Dios habló